15 décembre 2016

Il y a un an et 1 jour....


Il y a 1 an et 1 jour



Papa nous avait rejoint le matin pour profiter au maximum de nous.
Nous sommes HEUREUX,
on a à peine le temps de s'échanger un petit cadeau
   que c'est l'heure de passer voir le pédiatre. 


Il y a un an et 1 jours, tout ce bonheur à soudain laissé place à un immense vide,
à une incompréhension, que se passait-il?



Le pédiatre était dans le doute et ne nous a pas épargné.
Il fallait transférer Bébélou.


Mais où ?
"Je ne sais pas" disait-il.
Il réfléchissait encore et encore...
Et là, dans notre tête de jeune parent heureux et fière, tout bascule...
On reste debout, sans un mot, personne ne parle.

Il sort pour passer un coup de fil, nous restons, muet, avec les sages-femmes.
Que se passe-t-il? On ne savait toujours pas.
On me propose une chaise pour m'asseoir, la sage-femme voyait bien que je n'allais pas bien.


Il rentre dans la salle en nous annonçant un transfert sur Nancy,
à une heure de route,
à l’hôpital des enfants pour une échographie du cœur.
Il nous explique ne pas sentir ses pouls fémoraux.
 

Et là, c'est le choc. 
Si l'échographie se révèle mauvaise, 
Bébélou se fera opérer dans la journée.
Je dois préparer quelques affaires pour prendre avec.
J'en suis presque incapable.
Que dois-je prendre?
Combien de temps allons-nous rester là-bas?
J'en oublie les couches. 

J'ai cru que tout s'effondrer.
On ne comprenait pas.
Nous avons attendu l'ambulance. 
Sans un mot, tout en regardant notre bébé dormir, 
Incapable de manger quoi que ce soit ce midi-là!


Dans l'ambulance.


Papalou nous a suivis en voiture, un accompagnateur seulement était accepté à bord.
1 heure de route, à se poser pleins de questions, à s'imaginer le pire,
à être seule dans l'ambulance avec mon fils.
Il a dormi tout le long, comme s'il sentait quelque chose.


On arrive enfin, tous les 3. Le temps de faire l'admission, on est pris dans la foulée.
Et là, le temps nous paraît long également, trop long.

Nous passons pour l'échographie, je regarde l'heure,
il est 16h20 pile l'heure de ta naissance la veille. 

A 1 jour de vie, tu faisais déjà ta première écho. 

Le cardiologue prend son temps mais nous rassure très vite.


Le sourire revient petit à petit sur nos visages, 
Pour lui, pas de problèmes au niveau du cœur, pas de coarctation de l'aorte,
c'est le canal artériel qui est encore ouvert.


Soulagement pour nous, il nous rassure bien, ça devrait aller.
Soulagement pour Bébélou aussi, il n'a pas manqué de l'asperger de pipi et de caca!
Le pauvre, il a du aller se changer ;)
Heureusement, ils avaient des couches!
Le cardiologue était vraiment quelqu'un d'humain.

Nous rentrons aussitôt, soulagés,
nous allons pouvoir vivre notre séjour à la maternité sereinement
et comme tout le monde. (c'est ce qu'on pensait)
J'avais peur que Bébélou réclame à manger dans la voiture et pleure tout le long.


On nous accueille à la maternité également avec le sourire et soulagé.
Les sages-femmes nous attendaient dans le couloir.
Nous nous sentons soutenues


De retour. Un grand lit de transfert pour un bébé d'un jour :(

Il est 18h passé, je me dépêche de m'installer pour donner à manger à Bébélou 
qui n'avait pas réclamé depuis midi. 
Comme s'il ne voulait pas compliquer le trajet, qu'il savait que ce n'était pas facile.


La famille proche peut enfin venir nous voir et rencontrer Bébélou.



Et là, on pensait vraiment que tout était rentré dans l'ordre...




C'est avec beaucoup d'émotions 
que je vous écris ces quelques lignes, 
c'est encore très dur pour moi, 
 de repenser à tout ça....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire